Présentation du projet de thèse de Christelle de Monserrate, La Casa Pia de Lisbonne (1780-1807): innovation et tradition des politiques d’assistances et de contrôle social au Portugal

La Casa Pia de Lisbonne (1780-1807): innovation et tradition des politiques d’assistances et de contrôle social au Portugal

Le 18 janvier 1780 est nommé Intendant Général de Police de la Cour et du Royaume Diogo Inácio de Pina Manique (1780-1805) et il fonde le 20 mai de la même année la Real Casa Pia de Lisbonne installée dans le château de São Jorge. Il lui suffit de quelques mois pour élaborer un programme de combat de l’oisiveté tant nuisible à la nation par des actions coordonnées à partir de ces deux institutions, l’Intendance Générale de Police et la Casa Pia de Lisbonne.

Ce projet de thèse propose d’étudier les politiques d’assistances et de contrôle social élaborées à travers la Casa Pia de Lisbonne entre 1780 et 1807. L’idée d’une institution de réclusion pour combattre la mendicité, le vagabondage et la prostitution fonde le projet initial de l’Intendant de lutte contre la pauvreté s’insérant ainsi dans le mouvement européen d’établissements de correction. Toutefois, ses attributions correctionnaires ne constituent pas toute l’activité de la Casa Pia. Le projet réformateur de l’Intendant de création d’individus utile à la nation se fait aussi par la mise en place d’établissements d’enseignement des premières lettres, d’une académie de dessin de nu et de formation d’officiers, de religieux et de personnels de santé qualifiés.

La Real Casa Pia, laboratoire d’expériences sociales, est l’outil mis à disposition de l’Intendance Générale de Police dont l’objectif est de concrétiser les objets de police de contrôle de la population et de croissance économique et démographique. Ainsi, cette thèse ne se limite pas à l’aspect le plus traditionnel de l’institution, la réclusion et la correction, mais étudie aussi l’élaboration de politiques innovantes de formation d’individus utiles.

Christelle de Monserrate


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *